Vous êtes ici > Accueil / L'esprit du Sénégal Oriental / Ses activités et circuits / Le Sénégal Oriental à pieds et...
Gérer mon compte,  Me désinscrire

Le Sénégal Oriental à pieds et en vélo


Le Sénégal Oriental à pieds et en vélo Excursions en pays peulh

La visite du village de Dindefello (marché hebdomadaire le dimanche). Village paisible, très accueillant, très étendu, niché au pied des falaises. Un guide originaire du village fait pénétrer les intérieurs des discrets artisans (boulanger, bijoutier, tailleur, teinturier…). On se plonge dans la vie de village : vaste école, salle vidéo/ des fêtes où sont régulièrement organisées des soirées dansantes, mosquée… On peut consacrer une bonne demi journée à cette découverte avant de s’aventurer sur les sentiers alentours.

Aux alentours :
- Cascade de Dindéfello, joli spectacle naturel, très inattendu; on y accède doucement en traversant une forêt enivrante de sons et odeurs, auprès des enfants du village ; l’humidité et la fraîcheur annoncent un grand réconfort à mesure qu’on s’approche de la cascade. Baignade et repos paradisiaques.

- Nombreuses excursions possibles à la journée ou demi journée en montant sur le plateau dominant la cascade (villages de Afia, Dandé, paysages d’herbes sauvages caractéristiques des savanes (sauf saison d’hivernage), termitières en champignon, grottes historiques liées au repli des ethnies minoritaires lors des vagues d’islamisation au 17ème siècle. + vue panoramique sur la plaine de Kédougou

Circuit 1 : la cascade de Dindifelo

Durée du circuit hors baignade : 1h max.
Petit circuit sans grande difficulté vers la cascade en eau toute l’année, d’une fraîcheur remarquable où il est bon de prendre un bain. Splendide cascade d’une hauteur de 80 mètres, dans un cadre majestueux. Les enfants du village viennent prendre le frais, jouer et se baigner. Un moment appréciable et un premier contact avec l’environnement. Idéal après l’installation au campement.

Circuit 2 : Dandé et la visite des grottes d¹exploitation de salpêtre

Durée du circuit hors pique-nique : 4 h
Ascension des contre-forts du Fouta Djalon coté Sénégal en direction du village de Dandé sur les hauteurs. Montée dynamique , un peu raide, mise en jambe rapide, sans grande difficulté, tout public.
C’est le même style de parcours que celui d’Affia mais plus à l’Ouest. Les recommandations sont similaires et le village de Dandé est beaucoup plus important que celui d’Affia.
On pourra également visiter la mine de salpêtre, petit cirque comportant de nombreuses cavités taillées et creusées à mains d’homme pour extraire la poudre de salpêtre, composant indispensable de la fabrication artisanale de la poudre de chasse. Ambiance forêt tropicale, calme, canopée haute, grands arbres et lianes, un pique-nique peut s’organiser.
Le temps de montée, de la visite du village et de la visite de la mine de salpêtre est de 3 h sans pique-nique et repos. Compter 1h pour la descente sur le campement de Dindifelo. Ce circuit peut être couplé avec celui de la cascade de Dindifelo (Circuit 1).

Circuit 3 : Affia et le cascade de Didialdiouma (littéralement: la piscine de Aldiouma, nom de la femme ayant découvert ce lieu)

Durée du circuit hors pique-nique: 4h30 - 5h

Ascension des contre-forts du Fouta Djalon coté Sénégal en direction du village d’Affia sur les hauteurs.
Montée dynamique, un peu raide, mise en jambe rapide, sans grande difficulté, tout public. Trois belvédères pour admirer le paysage grandiose de la plaine de Dindifelo et au loin des Monts Bassari. (Chaîne de Bandé).
Il est préférable de partir de bonne heure (8h- 8h30) pour être accompagné par un magnifique lever de soleil et les bruits de la brousse qui se réveille lentement. Le dimanche, on croisera les Foula de Guinée qui se rendent au marché de Dindifelo. Ils emportent, kola, tissus teint à l¹indigo, arachide, fonio, fruits en échange de sel, sucre, savon, pétrole et lait.
Au sommet, vue sans limite sur la chaîne de Bandé et plateau immense couvert d’herbe jaune et d’arbres. Impression de liberté totale amplifiée par les bruits de la brousse. La morsure du soleil commence à se faire sentir. Chapeau ou casquette obligatoire et protection solaire s’imposent. Au loin le point culminant du Fouta Djalon (1860 m).
Le village d¹Affia est le premier village du plateau. Les concessions sont importantes et les cases typiques des Peuls du fouta (toits de chaume qui descendent très bas pour lutter contre l’érosion des pluies) sont imposantes. Les concessions sont fermées par des enclos en bois couvert d’épineux afin d’empêcher les animaux de pénétrer, les cultures étant réalisées à l’intérieur. Le village est relativement bien entretenu.
On y rencontrera des femmes pilant, vannant l’arachide ou le fonio. Les photos sont possibles. Il faut cependant demander l’autorisation. Le moyen le plus respectueux et le plus simple est d¹acheter une mesure d’arachide ou de fonio (environ 1FF), plutôt que de donner de l’argent.
Le temps de montée et de la visite du village est de 2 h.
Direction ensuite vers la cascade de Didialdiouma. Aucune difficulté. Petite descente pour atteindre le lit de la résurgence. Terrain rencontré : traversée du plateau exposé au soleil, couvert végétal et voûte d’arbres gigantesques, lianes et nœuds de racines énormes, séries de petites cascades, humidité et fraîcheur garanties, ambiance forêt tropicale. Présence de nombreux nids de chimpanzés. Colonie estimée par expérience visuelle entre 10 et 20 individus.
Arrivée à la « piscine ». Baignade dans une superbe vasque ou les lianes tombent, pique-nique et repos possibles. La qualité de l’eau est garantie. En eau toute l¹année. Distance parcourue :environ 500 m. Pour ceux qui n’ont pas le vertige, une cascade de 30 -35 m environ termine ce périple. Fabuleux à pic. Mais attention danger car la mousse rend glissant les rochers. Pas de possibilité de descente. La descente est réservée à une clientèle avertie et habituée aux rappels aquatiques (clientèle sportive avide de sensations fortes).
Durée 1h30 sans compter le pique-nique et le repos.
Compter 1h- 1h30 pour le retour au campement de Dindifelo.

Incursion en Guinée :

On peut se rendre au village montagnard de Mali (1500m d’altitude), l’occasion de faire une incursion en Guinée, de faire quelques pas dans le massif du Fouta Djallon dont les paysages s’opposent rapidement à ceux du Sénégal : cascades d’eau, relief tourmenté, et surtout le fameux spectacle de la dame de Mali, un profil de femme naturellement taillé dans une falaise haute de 100m. On y accède à pied (la route est beaucoup trop chaotique pour en profiter), ce qui représente deux journées de bonne randonnée (8h) pour l’aller-retour. L’aller et le retour peuvent être envisagés sur des itinéraires différents. L’avantage de cette région est qu’il fait bien meilleur, grâce à l’altitude. Un campement très modeste existe à l’heure actuelle au pied de cette falaise et l’accueil y est exemplaire. Mais nous lançons la construction d’un campement sur le modèle des précédents Tétraktys à compter de 2005 (il sera sans doute prêt en fin d’année ou début d’année prochaine).

Le pays Bédick

L'ethnie minoritaire Bédick est la seule ethnie du Sénégal oriental "convertie" au christianisme. Les villages les plus représentatifs Iwol et Etiwol, sont situés sur des plateaux difficiles d'accès.

Circuit 1 : village d’Iwol

Durée du circuit: partir pour la journée. montée : 2h
A la sortie d'Ibel, on traversera une concession Peul avant d’attaquer l’ascension. La montée présente des difficultés moyennes avec des raideurs sur un chemin caillouteux. La montée est bien abritée mais il est conseillé de se munir de chapeaux, casquettes et crème solaire. On mouille la chemise ! Au sommet la vue est exceptionnelle sur la plaine de Dindifelo jusqu’aux contre-forts du Fouta Djalon. Des blocs de rocher permettent une vue sur 360°. On peut voir les plaines du Niokolo, du Bandé et du Fouta qui suivent les monts Bassari. Attention pour ceux qui ont le vertige et qui n’ont pas d’équilibre. Le dénivelé est d’environ 300 mètres.
Départ d’Ibel: 154 m - Arrivée sur bloc rocheux : 464 m
Visite du village d’Iwol, lieu « mystique » intact au niveau de son architecture. Superbe église Bédick avec vue imprenable. Fromager sacré au cœur du village et le plus gros baobab du Sénégal: 23,56 mètres de circonférence.
Artisanat caractéristique et adapté à une demande touristique.
Il est possible de passer une nuit au village d’Iwol, chez l’habitant et de faire une veillée avec les gens du village. Cela est à organiser avant le départ avec le guide.
Deux retours sont possibles : par l’Est (beaucoup plus rapide et plus doux), par le Sud (plus long et plus raide, dangereux la nuit).







Troupeau Boundou Ethnie


L\'agenda culturel L\'agenda culturel
Accès rapide >> actualités  faq  lexique