Vous êtes ici > Accueil / L'esprit du Sénégal Oriental / Ses richesses naturelles / La Réserve Naturelle Communautaire du...
Gérer mon compte,  Me désinscrire

La Réserve Naturelle Communautaire du Boundou

Situer sur la carteMasquer la carte interactive


La Réserve Naturelle Communautaire du Boundou

La Réserve Naturelle Communautaire du Boundou est née de la volonté des populations locales de protéger par elle-même leur territoire, par reconversion d’une ancienne zone de chasse touristique en aire protégée communautaire. Créée en 2009, elle s’étend sur 120 000 ha intégrant une partie des territoires de 4 communautés rurales contigües : Koussan, Dougué (département de Goudiry), Toumboura et Sinthiou Fissa (département de Bakel).

Ces collectivités locales, avec l’appui du Conseil Régional de Tambacounda et dans le cadre de la coopération décentralisée avec le Conseil général de l’Isère, ont ainsi initié un exemple original et innovant de préservation de l’environnement, basé sur la gouvernance locale et le développement rural durable des villages de la réserve.

Un milieu naturel menacé

Située dans la zone de transition soudano-sahélienne, la RNC du Boundou est un vaste espace naturel constitué dune mosaïque de savanes et de mares temporaires, longé à l’Est par la rivière Falémé, affluent du fleuve Sénégal . Si on la soupçonne d’avoir été autrefois un large corridor biologique entre le Nord du Sénégal et le Parc National du Niokolo Koba, sa faune et sa flore actuelle présentent une richesse particulière, comprenant des espèces sahéliennes tout comme des espèces du Sud : gazelle à front roux, tortue sillonnée, hippopotame, hippotrague rouan, palmier rônier, acacias et jujubiers, etc.

Cependant, suite aux sécheresses des années 80 et à l’augmentation des pressions humaines (coupes, feux, braconnage et passage d’éleveurs transhumants), cette diversité est fortement menacée et la grande faune devient rare. Les grands carnivores, tels que le lion et la panthère, ne laissent plus entrevoir que quelques traces de leur présence.

Le Boundou: un territoire, une identité, une histoire

Au sein de cette réserve vivent près de 6000 habitants, regroupés dans une vingtaine de villages. De culture Peul, Diakhanke ou Soninke, ils se sentent tous unis par cet immense territoire qu’est le Boundou. Depuis les premières traces d’humanités retrouvées le long de la Falémé (Site classé de Sandanding), jusqu’à l’installation des villages autour des puits (« Boundou » en langage pulaar), puis les conquêtes du XVIIe siècle aboutissant à la création du Royaume du Boundou, nombreuses sont les traces de cette richesse culturelle encore peu connue.

Des actions de préservation et de développement

Suivant un plan de gestion détaillé, la RNC du Boundou se met progressivement en place : des écogardes locaux surveillent la réserve et participent à des études scientifiques en collaboration avec des instituts universitaires. Des activités génératrices de revenus simples mais durables ont été initiées dans les villages, telles que l’apiculture, l’amélioration de l’aviculture ou encore l’élevage de pintades. D’autres actions de développement sont aujourd’hui à l’étude, comme la réalisation de retenues d’eau, bénéfiques aussi bien pour la faune sauvage que pour les activités humaines (maraichage, élevage…).

Pour le développement d'un tourisme natraliste et de découverte

Le développement du tourisme dans la RNC du Boundou, souhaité par les populations, est à ce jour en cours d’étude. En effet, un tourisme intégré et responsable peut devenir une nouvelle source de revenus pour les populations, mais aussi un moyen de valoriser le patrimoine naturel et culturel de la RNC.


Wendou fode RNC Réserve naturelle 2 Gazella Rufifrons Reserve Boundou 4 Reserve Boundou 5


L\'agenda culturel L\'agenda culturel
Accès rapide >> actualités  faq  lexique